NE LAISSEZ RIEN AU HASARD ET METTEZ TOUTE LES CHANCES DE VOTRE CÔTÉ ! 

Vous trouverez dans cette article tous ce qu’il faut savoir sur la nouvelle réforme du cap pâtissier et ses conséquences sur l’épreuve pratique. Ensuite, la deuxième partie de cette article vous dévoilera le témoignage d’une enseigne candidat libre. Bien entendu, son retour sur expérience parle de l’ancienne version du CAP mais les difficultés rencontrées n’en sont pas moins différentes. La seule différence est que vous les rencontrerez sur deux jours au lieu d’un, donc vous avez deux fois plus de raisons de lire cette article !

Organisation des épreuves. Qu’est ce qui change en 2021 à cause de la réforme ?

En ce qui concerne la pratique

Avant la réforme, l’épreuve du CAP pâtissier se déroulait en une seule et même journée et elle durait 6h30. En comptant le temps de pause à midi, le temps passé dans le vestiaire et celui à patienter dehors le temps de la délibération du jury, vous restiez sur place une journée entière. Maintenant que la réforme est validée et mise en place pour les épreuves de 2021, les choses vont changer. Dorénavant l’examen pratique du CAP pâtissier se déroulera sur 2 jours, sur deux épreuves de 5h30 chacune. Vous aurez rapidement remarqué que l’épreuve pratique n’est pas tout simplement coupé en deux elle est aussi plus long qu’initialement, donc plus complète.

Effectivement le programme connait lui aussi des modifications. Les gâteau voyages qui avaient disparu du référentiel de l’examen, et non du programme (ces derniers étaient toujours étudiés en cours mais ne pouvaient plus tomber le jour de l’examen), reviennent sur le devant de la scène. On note aussi le retour épatant des petits fours qui apportent leur petite touche à la nouvelle réforme. Mais pas de panique, même s’ils représentent une charge de travail supplémentaire, ils ne sont pas les desserts les plus compliqués à réaliser. Ainsi mis à part ces deux petits nouveaux, rien ne bouge dans le programme.

Et pour les oraux et les écrits ?

L’épreuve écrite de PSE (prévention santé et environnement) se déroulera au cours de la première journée avant l’épreuve pratique. Les oraux (HCCP) eux se dérouleront au cours de la deuxième journée. Enfin l’ordonnancement est elle aussi maintenu et doublée car vous en ferez naturellement une chaque jour.

Est ce qu’il y aura des changement sur la notation des épreuves ?

Oui et bonne nouvelle parce que l’épreuve pratique va prendre du point dans la balance !

Le coefficient de la partie pratique de l’examen est encore plus supérieur aux autres qu’avant et dépasse ainsi de loin ceux attribués à la partie théorique. Bonne ou mauvaise nouvelle ? Cela dépendra de vous mais si vous êtes des passionnés vous devriez être heureux d’être plus noté sur votre technique et savoir faire que sur vos savoirs théoriques en PSE . Néanmoins attention à ne rien les négliger car l’application scrupuleuse ainsi que la connaissance parfaite des règles d’hygiène lors de l’épreuve pratique et les oraux sont toujours indispensables pour obtenir le précieux bijoux que vous désirez tant.

Comment ça se passe en pratique si j’habite loin de mon centre d’examen ?

Tout d’abord notez bien que vous ne serez pas forcément envoyé loin de chez vous ! Chaque académie gère ses inscrits et vous allez sûrement pouvoir vous organisez pour y aller en voiture par exemple. Mais, comme il est possible que ça tombe sur vous, il est préférable de s’y préparer. Mieux vaut anticiper trop que pas assez.

Ainsi si vous êtes dans ce cas, il faut dormir sur place (ce qui reste la meilleur option pour vous et votre stress) en prenant un RBNB ou en dormant chez une connaissance. Prendre un billet de train pour la veille et le tour est joué. Il y aura des coûts supplémentaires mais il n’y a rien de mieux à faire. Ne vous rajoutez pas du stress en plus. Tout se passera très bien.

Savoir gérer son stress

En effet préparer son CAP pâtissier est une source de stress, plus ou moins petite suivant les personnes mais au final c’est la même chose. Ceci ne signifie pas que passer son CAP c’est s’exposer à un mauvais stress, loin de là cette idée. Vous pouvez ressentir un bon stress celui qui vous fait sentir vivant. Dans tous les cas si vous en ressentez celui-ci peut avoir plusieurs sources différentes :

  • Révision
  • Temps pour le préparer et le temps imposé le jour de l’examen
  • Difficulté
  • Mémoire
  • Technique
  • Matériel
  • Tenue
  • Décorations imposés

Pour les CAP libre il y aussi le stress de l’ignorance, vous ne saurez que tard où vous allez devoir vous rendre. Les quelques semaines avant le jour J, on se fait des plans dans nos têtes, il manque ceci, il manque cela, le réveil programmé a-t-elle heure ..etc. C’est pour cela que nous avons recueillis pour vous le retour sur expérience détaillé d’une ancienne candidate libre.

Dans la peau d’une candidate libre 

De son réveil à 5 h du matin à son retour chez elle

Le réveil

Tout le monde lui a dit de se coucher tôt et de ne pas réviser la veille, mais c’est toujours plus facile à dire qu’à faire !

Couché prévu à 21 h, couché réel à 1 h du matin, réveil prévu à 6 h, vrai réveil à 5 h. Impossible de dormir pour cette jeune candidate libre.

« Impossible de fermer l’œil de la nuit, j’avais envie de réviser, de faire une tarte aux pommes ou n’importe quoi d’autres en relation avec mon examen »

Arrive ensuite l’heure de s’habiller et d’appeler le taxi. Son centre d’examen se trouvant à l’extérieure de Lyon elle ne voulait pas perdre du temps avec les transport en commun, d’autant plus qu’il fallait être sur place à 7h30, alors nul besoin de se charger d’un stress supplémentaire. Voila il est 7h30 et la voila sur place, mais elle ne voit personne, bizarre. En réalité les autres candidats étaient déjà dans les vestiaires, donc pas de panique s’il vous arrive la même chose.

Entrée dans le laboratoire

Arrive le moment de rentrer en cuisine, tout le monde prend ses marques, signe la feuille de présence, et s’installe. Elle est finalement étonnée du peu de place qu’il y a à sa disposition, ainsi que des 2 cul-de-poule et de la seule et unique casserole qui lui a été donné. Il y avait un petit espace en plus juste derrière elle avec un robot, une petit étagère pour y mettre sa mallette, ainsi qu’un petit frigo et une plonge commune (pour elle et 3 autres candidats), cependant il leur était interdit d’utiliser ce petit plan de travail en plus pour y faire des préparations, c’était un espace de rangement et de mélange avec le robot.

Enfin, 8 h 30 arrive, l’épreuve commence.

 

Début de l’épreuve

Ils distribuent les sujets et la feuille d’ordonnancement. C’est parti pour 30 minutes et il ne faut pas perdre son temps parce que 30 minutes ça passe très vite, encore plus vite que pendant les entraînements ! Ensuite, les chefs ramassent les feuilles, vont en faire des photocopies, gardent l’original et te donnent l’autre pour l’examen. Ainsi, il est important d’écrire avec des couleurs foncées car certains ne voyaient plus ce qu’il y avait écrit sur leur ordonnance. Viens ensuite le moment de mettre la main à la pâte le chronomètres se lance. C’est parti.

Plusieurs conseils, à ne manquer sur la pratique

Au lieu de détailler chaque instant voici une liste des événements marquants et des erreurs à ne pas commettre :

  • Ne regardez pas ce qui se passe à côté. Vous ne savez pas si le voisin fait des erreurs, s’il a oublié quelque chose. Regarder en face ne fera que vous stressez encore plus, « je ne pouvais pas m’empêcher de regarder ce que faisait mon voisin, il avait l’air si confiant et il allait si vite ! tout le long de l’épreuve j’étais impressionné. Il avait toujours une recette d’avance sur moi, c’était horrible. Puis la fin de l’épreuve est arrivée il ne restait que 15 ou 20 minutes, je sors ma tarte du frigo pour pocher la meringue et là mon voisin s’effondre. Il avait oublié la tarte ! Voila pourquoi il était si en avance «  Ainsi ne regardez jamais ce qui se passe à côté, ça ne sert à rien. Cela vous prendra juste de l’énergie. Restez concentré.
  • Si vous sentez le stress monter, que vous tremblez et ne savez plus quoi faire. La chose à ne surtout pas faire, c’est de continuer, aller vite et ne plus faire attention aux gestes. Le cerveau déconnecte et vous faites tout comme un robot et c’est là que les erreurs arrivent. Le mieux à faire c’est de tout lâcher, reculer, respirer un grand coup, boire un verre d’eau, analyser la situation et repartir.
  • Ne surtout pas négliger la présentation. Le jury va chercher à savoir si votre gâteau est vendable, donc soignez la présentation.
  • Prenez votre petit carnet de recette. Vous avez le droit d’amener vos recettes alors faites le. Comme ça vous êtes persuadé qu’elle marche.  » Pour mon épreuve ils ont donné une recette de pâte à choux étrange, en regardant les pesés je me suis dit que c’était vraiment bizarre, qu’il y a avait beaucoup de liquide. J’ai donc utilisé la mienne celle que je connaissais. J’ai eu raison car la moitié des candidats présents ont raté leur pâte à choux »

La meilleure manière de préparer l’épreuve pratique 

Formation CAP Pâtisserie

La formation CAP pâtisserie que nous proposons est courte et complète. Elle vous aidera à vous entraîner efficacement chez vous !